L’ambush marketing dans sa plus simple expression

La scène s’est déroulé sur les terrains de tennis de Wimblendon dans le match opposant Novak Djokovic à Juan Carlos Ferrero. Les joueurs rentrent sur le court, fouillent dans leur sac pour récupérer leur raquette. A priori, rien d’anormal. Sauf qu’au lieu de sortir une raquette de tennis, « Djoke » sort un club de golf Head, qui n’est autre que son sponsor officiel. L’ambush marketing dans sa plus simple expression !

« L’ambush marketing est l’ensemble des techniques de marketing utilisées par une marque ou une entreprise pour se rendre visible lors d’un évènement, mais sans avoir versé l’argent nécessaire à ses organisateurs pour en devenir commanditaire officiel et pouvoir y associer son image (source wikipédia).

Cette technique tend à se développer de plus en plus, notamment à cause des coûts phénoménaux que demande les organisateurs pour sponsorisé un évènement. Des marques jeunes n’ont ainsi pas toujours les moyens de s’offrir un encart publicitaire le long du terrain et décide de contourner la loi.

Le parfait exemple d’ambush marketing reste sans doute la marque de bière Bavaria pendant la coupe du monde de football 2010. Budweiser, son concurrent direct est sponsor officiel de la FIFA et donc de la coupe du monde. Ne voulant pas rester invisible médiatiquement, Bavaria décide de payer 36 femmes néerlandaises pour qu’elles portent une jupe orange dans le stade du match Hollande-Danemark.Les jupes étaient floquées de la mention « Bavaria win ». Evidemment 36 femmes habillées de la même façon (est-il besoin de préciser qu’elles étaient belles ?), cela ne laisse pas indifférent. La télé filme, elles se font virées du stade et … BINGO Bavaria win ! Tous le monde en parle à la télévision et sur internet.

Plus récemment la marque Paddy Power a elle aussi fait parler d’elle. Pendant le match de l’Euro 2012 opposant le Danemark au Portugal, l’attaquant danois Nicklas Bendtner a eu la bonne idée de célébrer son but en montrant son caleçon. Un caleçon flanqué au nom de la marque de pari sportif.

Mais on ne plaisante pas avec les sponsors. Devant la menace que représente ce type d’actions pour les organisateurs, ces derniers ont décidé de sanctionner plus lourdement. Nicklas Bendtner a ainsi dû payer 100 000 euros d’amende tout comme la marque. Une décision qui reste tout de même relativement clémente pour l’entreprise, notamment au vue des retombées médiatiques suscitées par l’évènement.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s