Twitter, l’eldorado des stars

Vous l’aurez sans doute remarquer, sur Twitter, certaines célébrités se montrent enthousiastes envers une remarque… Trop peut-être. Récemment Kim Kardashian a du reconnaître qu’elle avait été payée 10 000 $ pour tweeter pour une marque de chaussure. Cette exemple illustre bien le développement d’un nouveau phénomène dans la communication digitale : les tweets sponsorisés. Ces tweets sponsorisés sont un phénomène en pleine expansion qui illustrent bien le web social et les enjeux que cela représente pour les marques.

Internet est devenu un espace de socialisation ou les internautes interagissent entre eux et produisent du contenu. Ce contenu n’a pas la même « valeur » selon qu’il est créé par un influenceur ou un illustre inconnu. Dans ce contexte, le pouvoir d’influence des célébrités n’a jamais été aussi important. Avec ces quelques 12 millions de fans sur Twitter, l’impact d’un tweet de Kim Kardashian est énorme. Les marques l’ont bien compris et essayent de prolonger leur partenariat avec les stars sur les réseaux sociaux.

Les exemple ne manquent pas pour illustrer ce phénomène made in web social : 

D. Rose, la star des Chicago Bulls de NBA, qui est la tête d’affiche du jeu vidéo NBA 2k12, a tweeté a ses fans :

 

 

 

 

 

 

 

En France aussi le mouvement prend de l’ampleur. Pour lancer sa nouvelle campagne de communication Casio a fait appel au rappeur Orelsan. Il ne tweet pas sur la marque mais l’intègre dans ses clips et en parle en interview. Qui dit mieux ?

Pourquoi privilégier des stars pour lancer sa campagne digitale ?

Cela permet aux marques de capitaliser sur la notoriété d’une célébrité auprès de sa communauté et de ne pas passer par les canaux traditionnels de communication comme la publicité. Les jeunes générations sont de moins en moins sensibles aux pub TV. Les résultats sont là puisque avec Orelsan, la fan page de Casio G-shock a gagné 5500 fans et +3 000 000 vues sur youtube.

Qui gère la communication digitale des célébrités ? 

Certaines entreprises se sont engouffrées dans ce nouvel axiome de communication comme Wizee et buzzparadise. Ils gèrent la communication digitale de célébrités comme China Moses, Orelsan, La Fouine. Le concept est simple. Une marque veut vendre un produit ? Ils imaginent un artiste qui pourrait correspondre à l’image véhiculée par la marque et font un tweet ou un post facebook.

La frontière entre pub et simple message à caractère personnel est difficilement mesurable. Wayne Ronney en a fait l’expérience en tweetant un message pour Nike sans le dire. Une pub qui ne dit pas son nom et qui a obligé Nike a payé une amende. Les tweets sponsorisés ont donc un bel avenir devant eux. Faut-il encore que ces tweets soient créatifs et pertinents par rapport à la cible visée.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s